1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
214 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
18 164 entreprises et 49 498 emplois créés ou maintenus en 2019
Accueil > Presse > Pendant le confinement Initiative France poursuit son soutien aux TPE

Pendant le confinement Initiative France poursuit son soutien aux TPE

Publié le 17 avril 2020

Le réseau Initiative France continue pendant le confinement à accompagner des dizaines de milliers de très petites entreprises (TPE) en difficulté à cause de l'arrêt de leur activité, a indiqué vendredi à l'AFP son président Louis Schweitzer.

 

Par Boris cambrement, AFP  |  17/04/2020, 16:28  |

Initiative France poursuit son soutien aux TPE pendant le confinement (Schweitzer)

 
 
Le réseau Initiative France continue pendant le confinement à accompagner des dizaines de milliers de très petites entreprises (TPE) en difficulté à cause de l'arrêt de leur activité, a indiqué vendredi à l'AFP son président Louis Schweitzer.

Ce réseau de 215 associations qui s'appuie sur 16.000 bénévoles joue notamment un rôle de relais auprès des banques et aide les régions à allouer des crédits, souligne l'ancien PDG de Renault.

 
 "Les comités qui décident de l'octroi d'aides aux créateurs continuent de fonctionner" et seuls
une soixantaine des 960 salariés d'Initiative France sont en chômage partiel, rapporte M. Schweitzer.

L'activité d'aide à la création d'entreprises a toutefois "beaucoup diminué parce que la demande de créations d'entreprises diminue beaucoup", constate-t-il. Celles-ci ont baissé de plus d'un quart en mars, a relevé l'Insee.

Initiative France, qui a financé l'an dernier la création ou la reprise de plus de 18.000 entreprises et en suit 80.000, accorde depuis le début de la crise des reports d'échéances de six mois sur simple demande pour ses prêts d'honneur, mais seuls 10% à 15% des emprunteurs on jusqu'ici fait usage de cette possibilité.

M. Schweitzer l'explique par l'effet de levier de ces prêts, qui permettent à leurs bénéficiaires d'obtenir des crédits près de huit fois plus importants en moyenne auprès des banques.

Si le réseau n'a pas les moyens d'accorder lui-même des prêts d'urgence, "nous sommes les agents de collectivités territoriales pour aider des TPE qui connaissent des difficultés de trésorerie", affirme son président.

 

"Enthousiasme inégal" des banques

Car ces collectivités "ne connaissent pas le terrain aussi bien que nous" et ne savent pas toujours à qui allouer des fonds.

Initiative France aide ainsi la région Paca qui a débloqué 30 millions d'euros de crédits pour les entreprises, selon M. Schweitzer.

"Dans les entreprises que nous soutenons, il y en a beaucoup qui sont vulnérables", avec "30% de commerces, 20% d'hôtellerie-restauration, et un peu plus de 10% de services à la personne", détaille-t-il.

Ces entrepreneurs "ont à faire face à la solitude qui résulte à la fois du confinement et de l'écroulement du chiffre d'affaires", et "si vous êtes tout seul, le désespoir est proche", relève-t-il aussi.

Initiative France intervient auprès de leurs banques pour les aider à obtenir des financements, car si "l'Etat a vivement encouragé les banques à faire des reports d'échéances, à faire des prêts aux petites entreprises en difficulté, la réalité qu'on constate c'est qu'au niveau local, les banques ont un enthousiasme inégal".

Or "nous avons une capacité de soutien des entrepreneurs auprès de leurs banques, qui est aussi un rôle très important dans les circonstances actuelles, parce que les banques nous font confiance".

Grâce à un argument clé: le taux de pérennité à trois ans d'existence des entreprises soutenues par Initiative France est de 92%, contre 71% en moyenne nationale.

Malgré tout avec la récession qui se profile, "le nombre de créations et de reprises d'entreprises va décroître" et "on aura un peu moins de pérennité" en 2020, pronostique M. Schweitzer.

 

Cliquer sur le lien ci dessous :

Article la TRIBUNE